Top Site :
N'oubliez pas de voter toutes les 2 heures
Météo :

Saison : Feuilles Nouvelles
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 
 Lorsque la rivière et le vent se rencontre, seule la haine peut en découdre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 11
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 21

A propos de votre chat
Niveau :
Âge:
Relations:
avatar
Symphorine Céleste
Guerrier du Clan de la Rivière
MessageSujet: Lorsque la rivière et le vent se rencontre, seule la haine peut en découdre.   Lun 16 Sep - 15:18
Le crépuscule étirait lentement ses ailes sur le ciel de la saison des Feuilles Nouvelles tandis que le doux chant des oiseaux s'estompait peu à peu. Une pâle silhouette serpentait avec rapidité dans les divers buissons qui poussaient le long de la rivière. L'endroit que la guerrière bicolore redoutait le plus s'avançait devant ses yeux, et elle retint un grognement agacé. Pourquoi la meneuse l'avait-elle envoyé patrouiller à cet endroit précis ? Ne connaissait-elle pas la répugnance de la guerrière envers les membres du Clan du Vent ? Car, en effet, Symphorine Céleste avait été envoyé surveiller leur frontière commune avec les chats des landes, au cas où ils auraient été tentés de pénétrer sur leur territoire.
Lorsque l'odeur caractéristique de la lavande se fit sentir, elle sut qu'elle était arrivée. Regardant les lieux de ses yeux verts avec méfiance, elle frissonna en voyant la lande vide qui s'étendait devant elle. Pas un arbre, pas une proie en vue, juste le bruit du vent. La chatte bicolore ne comprenait pas comment leurs ennemis pouvaient accepter de laisser leur fourrure se faire ébouriffer par les bourrasques qui soufflaient continuellement sur le désert végétal.
Marquant la frontière à l'aide de ses griffes aiguisées, la guerrière sentit soudain ses poils se hérissés sur son dos et elle feula avec colère. Au loin, la gracieuse silhouette d'une chatte grise s'avançait dans sa direction, augmentant la nervosité de Symphorine Céleste jusqu'à son apogée. Non ! Pourquoi devait-elle tomber sur la chatte qu'elle détestait le plus ? Elle recula avec colère tandis que le nom de son ennemie envahissait peu à peu son esprit. Brume Eternelle...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2013

A propos de votre chat
Niveau : 3 (2000 xp)
Âge: 17 lunes
Relations:
avatar
Brume Eternelle
Guérisseur du Clan du Vent
MessageSujet: Re: Lorsque la rivière et le vent se rencontre, seule la haine peut en découdre.   Lun 16 Sep - 19:26
    Brume Eternelle était sortie du Camp un peu plus tôt, dans l'intention de rechercher des remèdes ne se trouvant qu'aux frontières. Elle était tout d'abord passée par celle avec le Clan de l'Ombre, où elle avait vu Caprice du Cancer. Cette rencontre leur avait permis à tout deux d'échanger quelques paroles et informations, pour la plupart de banales formalités. Ils avaient certes pu parler aussi de l'utilisation de plantes médicinales. C'était d'ailleurs lui qui lui avait parlé de petites touffes d'herbes poussant dans le coin ayant comme propriété de soigner les maux de ventre. Elle comptait bien s'en servir.
    Tandis qu'elle suivait le cheminement de ses pensées, bien désordonné face à celui de ses pattes, la proximité d'un cours d'eau se fit sentir par une humidité croissante de l'air. La femelle grise pâle grimaça. Elle détestait cette moiteur constante qui contentait tant les chats du Clan de la Rivière. Comment ceux-ci pouvaient-il apprécier la nage ? Déjà que la pluie lui était fortement désagréable, elle n'imaginait même pas l'étendue de sa haine envers l'action de s'immerger entièrement dans cette étendue détrempée. Rien que d'envisager une scène pareille lui donnait des frissons. Beur, beurk et encore beurk. Ce n'était pas dans la nature des chats de se baigner.
    Un mouvement inattendu sur la rive opposée attira son attention. Une forme féline familière arpentait l'étroite bande d'herbe. La guérisseuse se maudit intérieurement en comprenant qui était la guerrière la fusillant d'un regard peu amène - action qu'elle s'empressa d'imiter. Pas elle ! Devant elle, en chair et en os, se trouvait Symphorine Céleste. S'arrêtant à quelques longueurs de queue de la limite entre les deux territoires, Brume Eternelle grinça après un silence :

    - Salutations.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lorsque la rivière et le vent se rencontre, seule la haine peut en découdre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Horreur Boréale... [Irving, Nora & Crispin]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La Rivière-