Top Site :
N'oubliez pas de voter toutes les 2 heures
Météo :

Saison : Feuilles Nouvelles
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 
 Quand l'aube embrase le paysage de ses feux impalpables... [Pv : Tropique du Cancer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2013

A propos de votre chat
Niveau : 3 (2000 xp)
Âge: 17 lunes
Relations:
avatar
Brume Eternelle
Guérisseur du Clan du Vent
MessageSujet: Quand l'aube embrase le paysage de ses feux impalpables... [Pv : Tropique du Cancer]   Sam 14 Sep - 19:37
L'aube se levait, dardant ses yeux flamboyants sur le paysage désolé. Une ombre, solitaire, se découpait sur le fond ambré du ciel et de la lande, bondissant agilement entre les fougères. Cette silhouette féline au long pelage et à la petite taille n'était autre que la guérisseuse du Clan du Vent.
Brume Éternelle marqua une légère halte sur un petit promontoire rocheux, surplombant la steppe balayée par des rafales immémoriales. Rien n'avait changé, ici, et ce depuis sa naissance. Rien ne changerait jamais, et c'était pour cela qu'elle aimait tant cette plaine. Que ce soit dans une lune ou à la prochaine Saison des Feuilles Nouvelles, l'endroit resterait le même. Cette terre sauvage et stérile faisait la fierté des siens et caractérisait ce qu'ils étaient. Leur symbole, leur territoire. Leur vie.
La jeune femelle bondit de son perchoir et atterrit élégamment sur le sol, son regard gris balayant les alentours. Toujours aussi discrète et silencieuse, elle reprit sa course à un rythme légèrement plus lent, bien qu'encore soutenu. L'aridité de l'air laissa place à une humidité presque palpable pour elle, qui avait grandi dans le paysage sec qui était le sien. La moiteur si étonnante l'entourant était propice pour des plantes ne poussant que par là, spécimens rares et recherchés. L'herbe molle se fit plus drue, si différente de celle raide foulant habituellement ses pattes. D'avantage guidée par son odorat que par sa vue, l'animal avança encore jusqu'à arriver devant un petit tas de plantes se dressant vaillamment ici. La soigneuse se baissa et en prit une touffe entre ses mâchoires. Elle s'apprêtait à rebrousser chemin quand elle marqua une légère hésitation. Pourquoi partir maintenant ? Autant rester le plus longtemps possible loin de l'agitation permanente du Camp... Se rangeant rapidement à cet avis, la chatte grise et blanche s'assit et riva ses pupilles sombres droit devant, elle, sur le territoire adverse. Celui du Clan de l'Ombre.

  • Qu'est-ce que c'est bon, la tranquillité... pensa-t-elle à voix haute, sûre et certaine d'être seule si loin de sa tanière levée à cette heure-ci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 05/09/2013
Age : 21

A propos de votre chat
Niveau :
Âge: 46 lunes
Relations:
avatar
Tropique du Cancer
Guérisseur du Clan de l'Ombre
MessageSujet: Re: Quand l'aube embrase le paysage de ses feux impalpables... [Pv : Tropique du Cancer]   Dim 15 Sep - 8:59

Sortant de sa tanière d'un pas énergique et déterminé, un chat roux se dirigea vers l'entrée du camp, ne se préoccupant pas des regards intrigués qu'on lui lançait. Il s'engouffra par la sortie et se retourna au bout de quelques pas. Un sourire satisfait apparut sur son visage alors que ses yeux contemplait une place vide derrière lui. Aucuns guerriers ni apprentis ne l'avaient suivis. Bien. Sa forte constitution et sa musculature était un atout. Au moins ne le prenait on pas pour un faible. Quoique... ses cicatrices et sa possible fureur sur l'inconscient devait être plus dissuasif.
Le matou fit volte face et reprit sa marche en trottinant et en cherchant une odeur bien particulière qu'il ne trouva qu'au bout d'un certains moment. Le soleil étant bien proche de son apogée quand il se mit à suivre l'odeur qu'il recherchait. La piste le mena directement aux frontières du Clan du Vent après avoir traversé la berge du bord du lac. Il fut intrigué de sentir l'odeur d'un chat du Clan du Vent lorsque le vent souffla vers lui. Mais il reconnut presque immédiatement le parfum particulier des Guérisseurs. Il resta néanmoins dissimulé le temps de savoir si elle était accompagnée ou non. Il n'avait pas envie que le Clan du Vent croit que le Clan de l'Ombre cherche à se renseigner sur eux ou à capturer un de leurs membres. Après tout, son Clan n'avait pas très bonne réputation parmi tous les autres.Un petit sourire étira ses babines à l'entente de la phrase de la plus jeune.

- Je ne peux qu'être de ton avis, chère consœur.

Le mâle roux sortit de derrière un arbre et se posta tranquillement à la frontière, un doux sourire et un regard calme pour mettre la jeune chatte en confiance et lui montrer qu'il n'était pas accompagner d'un quelconque guerrier de son clan. Le vent souffla dans la direction de la chatte grise et il était certains qu'elle avait pu sentir son odeur, et que celle des plantes lui avaient assuré son statut.

- J'espère ne pas t'avoir surprise, et si c'est le cas, pardonne moi, ce n'était pas dans mes intentions.

Tropique du Cancer inclina la tête en accompagnant ses paroles et lui adressa un regard amusé avant de reprendre.

- Comment ce porte ton Clan ma chère ?



Une souris de la part de Herby chou ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2013

A propos de votre chat
Niveau : 3 (2000 xp)
Âge: 17 lunes
Relations:
avatar
Brume Eternelle
Guérisseur du Clan du Vent
MessageSujet: Re: Quand l'aube embrase le paysage de ses feux impalpables... [Pv : Tropique du Cancer]   Lun 16 Sep - 20:03

    Brume Éternelle rêvait. Bien entendu, ce n'est qu'une expression. Comment pourrait-elle faire des songes, debout et réveillée ? C'était une tâche impossible. Bref, vous l'avez sûrement compris, la guérisseuse ne faisait qu'innocemment suivre le cheminement complexe de ses pensées. Insaisissables et frivoles, elles sautillaient ici et là en s'évertuant à éviter son esprit, se contentant de l'effleurer continuellement. Quelquefois, son âme arrivait à prendre une de ses images ou questionnements indécis, mais une autre attirait alors immédiatement sa concentration et elle laissait malencontreusement échapper sa proie, qui rejoignait ses congénères.
    Ainsi perdue dans les rouages complexes de son cerveau, la jeune chatte s'était décrochée de la réalité. Elle goûtait la saveur de cette folie qu'elle ne pouvait que rarement s'offrir, occupée qu'elle l'était par les personnes lui demandant sans fin tel ou tel remède contre une insignifiante douleur. Elle avait l'impression que la moitié du Clan déboulait chaque jour dans sa tanière. Pourtant, cette intense activité était son élément. Elle aimait ainsi travailler intensément, même si cette tâche l'épuisait de plus en plus à travers le déroulement infini des lunes.
    La voix puissante, douce et à la fois légèrement arrogante retentissant alors la fit sursauter. Elle huma aussitôt l'air, méfiante, et se calma quand elle reconnut l'odeur reconnaissable entre toutes des soigneurs. Celle-ci portait aussi celle du Clan de l'Ombre, et la jeune chatte n'eut aucun mal à en reconnaître le porteur. Un imposant mâle au flamboyant pelage roux sortit des fourrés de sa démarche fière et digne, confirmant son hypothèse. Tropique du Cancer.
    Ce dernier prononça ensuite des paroles qui lui furent totalement inutiles, bien qu'elle apprécia son effort. En effet, elle avait rapidement compris que la surprendre n'était pas ce qu'il avait voulu. Car, malgré ses dehors de grand dur - qu'il usait impunément si besoin, elle le savait - se cachait un coeur d'or, qui n'hésiterait pas à risquer sa vie pour les membres de son Clan. Bien plus grand que la femelle grise, il ressemblait d'avantage à un guerrier expérimenté qu'à un chat sensé aider les siens en les guérissant.

    - Comment se porte ton Clan, ma chère ?

    Demanda-t-il alors en inclinant imperceptiblement la tête, son habituel sourire plaqué sur son museau. Brume Éternelle se contenta tout d'abord de faire mine de réfléchir, avant de répondre comme elle le faisait d'habitude :

    - On ne peut mieux. En est-il de même avec le tien ?

    Elle laissa filtrer dans sa voix une note de sincère préoccupation, le tout entouré d'une réelle douceur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand l'aube embrase le paysage de ses feux impalpables... [Pv : Tropique du Cancer]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'aube embrase le paysage de ses feux impalpables... [Pv : Tropique du Cancer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon coeur s'enflamme et embrase mon être quand ton regard croise le mien //Rhinoutte//
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La Lande-